De l’éloge de la disruption…

Faire différent, innover, aller là où les autres ne nous attendent pas… plus on veut faire nouveau, plus on fait ancien lol. Les premiers à avoir avancé (ou proposé) le modèle disruptif pour réussir, c’est Boulet Dru Dupuis Petit (aujourd’hui intégrée au sein du groupe TBWA), en 1996. Et oui il y a presque 20 ans…Et aujourd’hui, c’est 43 700 000 de résultats en 0.37 secondes sur Google !!!

Et aujourd’hui encore, que l’on soit une nouvelle entreprise ou bien que l’on veuille à nouveau se mettre en avant, ou bien se relancer, il est essentiel de penser différemment et donc d’arriver à être disruptif. Dans la technologie, les exemples sont légions. L’ipad par exemple est un véritable bond en avant. Personne ne pensait à ce produit où en avait fait la demande, et pourtant (grâce à un lancement bien orchestré il est vrai), l’outil s’est imposé dans presque tous les foyers en moins de temps qu’il fallait pour le dire.

Aujourd’hui encore les entreprises cherchent à penser autrement et mettent ce mot à presque toutes les sauces: sortir de la Google dépendance ? Soyez disruptifs – reconquérir vos consommateurs ? Disruptifs – lancer une entreprise dans la location de logements ? Disruptifs (euh non AirBnB vous a devancé)…

Faire différent, c’est une superbe idée, pour autant pourquoi autant d’entreprises continuent de se copier – coller sans cesse ? Les compagnies d’assurance en sont le parfait exemple: leurs pages Facebook sont on ne peut plus similaires (une image, un jeu, du texte, une image, etc.), difficile de les différencier. La raison: la peur du risque ou alors la croyance que les consommateurs aiment ça.

Donc parler disruption, c’est bien, la réussir c’est encore mieux mais beaucoup d’appelés pour quelques élus. A quoi ces réussites sont dues ? Pourquoi Uber a révolutionné le monde des transports, AirBnB celui de la location, Amazon celui de la distribution, Facebook celui du contenu. Un peu grâce à de la change, beaucoup grâce à cette manière de voire les choses différemment. Mais toutes en pensant d’abord au consommateur.

Écoutez-les, demandez leur de participer, créer des espaces de collaboration, et vous verrez le futur sera peut-être un peu moins surprenant pour vous. Et surtout apprenez d’eux !

Toutes les entreprises peuvent-elles être disruptives ? OUI

Le veulent-elles ? NON

Doivent-elles toutes l’être ? NON. Allez voir le site suivant si vous voulez vous en persuader 😉

Pour beaucoup (d’entreprises comme de consommateurs), le changement et la nouveauté font peur. Est-ce un mal de vouloir rester sur ces acquis ? non.. mais cela ne permettra pas non plus de durer éternellement. Le mieux pour en parler reste le professeur Clayton Christensen (allez écouter cette vidéo).

Donc, au final quelles seront les entreprises de demain qui assureront cette nouvelle avancée en avant ? Bonne question.. Peut-être celle présentes à The Next Web en ce moment, en tout cas j’ai déjà hâte à demain pour les voir..

En attendant, je vais commencer par essayer d’être, à ma petit échelle, plus disruptif 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s