Je suis « almost famous »

Faire une recherche dans Google et s’apercevoir que notre nom apparaît des dizaines de milliers de fois, poster une vidéo et compter le nombre de vues (en espérant secrètement être rémunéré par la plateforme), faire le post de l’année qui sera partagé tellement de fois que l’on deviendra incontournable. Aller sur Facebook, Instagram ou Twitter et voir son image ou message repris tellement de fois que l’on en devient un porte-parole sans le vouloir…

Bref devenir « famous ». C’est aussi la quête de beaucoup de personnes quand elles candidatent pour des émissions de télé-réalité (de loft story à rising star, en passant par the Voice ou bien encore Koh Lanta): être aperçues, reconnues, vivre leur moment de gloire (aussi éphémère soit-il certes, mais il aura existé). Est-ce critiquable ? Non bien sur, mais autant en rire un peu.

Il faut être conscient, que dans cette masse d’information, de messages et d’images diffusées, la probabilité de sortir du lot est faible pour ne pas dire nulle. Et pour autant nombreux sont ceux qui pensent être la future star. Norman, même si son show marche au théatre, les premiers pas n’ont pas été faciles et pourtant sa chaine YouTube compte un très grand nombre de fans.

Vous et moi ? N’en parlons pas, ce n’est pas avec nos 10 likes et 3 commentaires que nous deviendrons célèbres, mais nous cherchons à être (comme le nom du bar de ma photo de couverture) : « almost famous ». Et le mot le plus important des deux n’est pas le second mais bien le premier: « almost ». La traduction littérale serait « presque ». La réalité est plutôt: « pas du tout ».

Car autant le reconnaître, le presque sur le web équivaut à un échec. Beaucoup ont presque réussi à révolutionner la recherche en ligne, mais Google possède encore plus de 90% de part de marché en France. D’autres ont lancé des chaînes YouTube en espérant être découvert… mais quand 120h de nouveau contenu est ajouté chaque 60 secondes, autant faire une croix sur la célébrité. D’autres encore ont presque duré, mais peut-on vraiment souhaiter à toutes et tous de vivre le destin d’une Loana (LoftStory), de Whatfor (Popstars) ou Jean-Pascal (Star Academy).

Ce que je veux au travers de ce post, ce n’est pas d’arrêter de croire en ses rêves et donc d’arrêter d’essayer, plutôt d’arrêter de chercher continuellement à vouloir être quelqu’un, reconnu, ou « famous ». Car à trop essayer, on en reste « almost ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s