10 ans.. ça faisait 10 ans

Un article personnel pour vous faire part d’un petit fait de vie. Je viens de quitter Facebook. Je ne suis pas le premier et je ne pense pas être le dernier non plus, mais voilà j’ai quitté cette plateforme que j’ai connue il y a maintenant 10 ans et avec laquelle j’ai vécue tout pleins de choses.

10 ans – l’age de raison ?

Avant de revenir sur les raisons de ce choix et surtout ce que j’en attends, je veux faire un retour un arrière, de 10 ans encore en arrière. Nous sommes en 1997 et je me lance dans le Web.. comment ? avec la création de ma première adresse mail (une adresse Yahoo que je possède toujours). Je m’en rappelle très bien, j’avais tellement peur de mettre mon véritable Nom que je me suis inventé un pseudo.. que j’ai corrigé une année plus tard avec mes véritables informations.

Durant ces 10 ans j’ai assisté à la naissance et suivi avec intérêt la croissance de beaucoup de mastodontes du digital tels Google, Amazon, YouTube, Instagram etc. J’ai aussi vu disparaître bon nombres de compagnies que l’on pensait éternelles.

Année de création
Compagnie/site Innovation / business model
1994 Amazon Retailer
1995 Yahoo Directory and portal
1995 eBay Online auction
1996 Hotmail Web-based email, viral marketing
1998 Google Search engine
1999 Alibaba B2B marketplace (1,7$ billion)
1999 MySpace Social Network
2001 Wikipedia Open encyclopedia
2002 Last.fm Internet radio
2003 Skype Peer-to-peer internet telephony
2003 Secondlife Immersive virtual world
2004 Facebook Social network applications
2005 Youtube Video sharing (google)
2008 AirBnb Worldwide accomodations
2009 Foursquare Location-based social media
2009 Whatsapp Messaging app
2009 Uber International transportation network company
2011 Snapchat Photo messaging application

10 ans plus tard, je suivais avec intérêt ce réseau social nommé Facebook. Je vivais alors dans un autre pays et une partie de ma famille se trouvait éloignée. Je voyais alors dans cette plateforme un outil génial pour que, même loin, je puisse leur faire vivre ce que je vivais. Et puis, comme beaucoup je me suis pris au jeu des photos, vidéos, like, commentaires et autres partages. J’ai profité à plein de cette plateforme de l’égo. Comme beaucoup, j’avoue, j’ai aimé savoir que certaines de mes photos étaient vues et partagées des centaines de fois.

Et puis petit à petit, je me suis trouvé pris par la machine, à commencer à comprendre que je ne voyais pas tous mes contacts, mais seulement une partie (merci EdgeRank); que je nourrissais un ogre des renseignements. Arrêter alors était inenvisageable. D’autant plus qu’en revenant en France il y a maintenant presque 6 ans je voulais garder ce lien important créé pendant mes années à l’étranger. Dans le même temps je rejoignais des groupes de sport et donc me liait d’amitié avec de nouvelles personnes.

Les posts alors tournaient autour du running, pour ne voir plus que ça. Et ce qui me plaisait devenait alors trop. Le ras-le-bol commençait à poindre le bout de son nez et les avantages de suivre mes amis lointains ne comblaient plus les désavantages criant de cette plateforme que j’avais tant appréciée durant 10 ans.

10 ans – et maintenant ?

Et donc en ce début d’année 2017, j’ai pris le choix de mettre de coté la plateforme. Beaucoup par choix personnel et un peu aussi par choix professionnel. Je l’avoue, je veux aussi voir le temps laissé libre par ces incessants allers-retours sur Facebook qui coupaient mes moments de travail ou moments libres. Mes premiers retours sont positifs. Comme tout addict, je dirai simplement que je n’ai pas de manque, seulement un peu de frustration de ne pas avoir pris tous les mails des contacts avec qui je souhaitais continuer d’échanger (mais il existe tout pleins d’autres moyens).

De manière plus générale, cette démarche veut aussi accompagner mon envie de déconnexion de plus en plus marquée. Mon métier me fait passer beaucoup de temps sur les plateformes digitales ou à conseiller et former des personnes et organisations quant à l’importance du Web et des réseaux sociaux. Je veux pouvoir ne plus être pollué par trop d’informations et me tourner plus encore vers ces moments relax. Après je ne quitte pas tout, je consulte mes mails, suis encore présent sur LinkedIn et j’anime ce blog.

Donc la fin d’un cycle est actée, ouvrons-en un autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s